16 décembre 1944 - Bataille des Ardennes: ordres de bataille allemand et américain

Trois armées allemandes, dont deux blindées, sont désignées pour mener l'opération Wacht am Rhein. Elles rassemblent une trentaine de divisions, dont dix de panzers ou de panzergrenadiers, avec un effectif total de 240,000 hommes, 1,800 chars et 2,000 pièces d'artillerie ou canons automoteurs. En face, étalées sur une centaine de kilomètres de Monschau à Echternach, cinq divisions américaines, dont une blindée, représentant un effectif de 68,000 GIs.



Ordre de bataille et disposition des forces allemandes.

En décembre 1944, les forces terrestres allemandes présentes sur le Front Ouest sont organisées en quatre Heeresgruppen, ou Groupes d'Armées. Trois d'entre-eux (H, B et G) sont sous le commandement du maréchal Gerd von Rundstedt, et le quatrième (Oberrhein, ou "Rhin Supérieur") sous l'autorité d'Heinrich Himmler.

Le Heeresgruppe H, comprenant les 25ème Armée et 1ère Armée de parachutistes, est commandé par le général d'aviation Kurt Student et disposé grosso modo dans le nord des Pays-Bas, le long du Rhin inférieur, face aux 1ère Armée canadienne et 2ème Armée britannique.

Le Heeresgruppe B du maréchal Walter Model, directement concerné par l'opération Wacht am Rhein, comprenant du nord au sud les 15ème Armée, 6ème Panzerarmee-SS, 5ème Panzerarmee et 7ème Armée allemande, est disposé dans l'Eifel (prolongation des Ardennes en Allemagne) face aux 9ème et 1ère Armées américaines, de la région au nord de Maastricht jusqu'à Trier (Trèves).

Le flanc sud de Model, dans le bassin industriel de la Sarre et le Palatinat, est protégé par le Heeresgruppe G, commandé par le général Hermann Balck et comprenant la 1ère Armée allemande. Il fait face à la 3ème Armée américaine.

Pour finir, le Heeresgruppe Oberrhein, comprenant la 19ème Armée allemande, est disposé dans la poche de Colmar et sur la rive droite du Rhin supérieur, entre Bale, sur la frontière suisse, jusqu'au nord-est de Strasbourg. Il fait face au VIème Groupe d'Armées alliées.


Dans les derniers jours précédant son offensive dans les Ardennes, Walter Model a rassemblé, le long de la frontière entre Monschau et Echternach, trois armées et une trentaine de divisions, dont dix de panzers ou de panzergrenadiers, ainsi que plusieurs brigades ou Kampfgruppen indépendants. 240,000 hommes, 1,800 chars et 2,000 pièces d'artillerie, dont de nombreux lance-roquettes multiples Nebelwerfer. Model peut également compter sur 1,500 avions de la Luftwaffe, sur les 3,000 promis par Hermann Goering.

L'effort principal sera fourni au nord par la 6ème Panzerarmee-SS de l'Oberstgruppenführer (2) Joseph "Sepp" Dietrich. Le noyau dur de cette formation est constitué par quatre divisions panzers-SS, des unités expérimentées et très redoutables ayant combattu plusieurs années sur le front de l'Est, organisées elle-mêmes en deux panzerkorps-SS. Elle fait face aux 2ème et 99ème Divisions d'infanterie américaines.


Le I Panzerkorps-SS, commandé par le Gruppenführer (2) Hermann Priess, comprend:

      - 4ème Brigade de volkswerfer [51ème et 53ème Régiments].
      - 9ème Brigade de volkswerfer [14ème et 54ème Régiments].
      - 388ème et 402ème Corps de volksartillerie.
      - 501ème Bataillon d'artillerie SS.
      - 501ème Bataillon d'Observation [artillerie] SS.

  • 1ère Division de panzer-SS Leibstandarte Adolf Hitler. Oberführer Wilhelm Monke.
    • - 1er Régiment de panzers-SS [Kampfgruppe Peiper].
      - 1er et 2ème Régiments de panzergrenadiers-SS.
      - 501ème Bataillon de chars lourds SS [Tiger II].
      - 1er Bataillon de reconnaissance SS.
      - 1er Régiment d'artillerie SS.
      - 1er Bataillon d'artillerie antichars SS (PaK).
      - 1er Bataillon d'artillerie AA SS (FlaK).
      - 84ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK) [Luftwaffe].
      - 1er Bataillon du génie SS.
      - 1er Bataillon de transmissions SS.

  • 3ème Division de parachutistes. Général-Major Karl Wadehn.
    • - 5ème, 8ème et 9ème Régiment de parachutistes.
      - 3ème Bataillon de reconnaissance.
      - 3ème Régiment d'artillerie.
      - 3ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 3ème Bataillon du génie.
      - 3ème Bataillon de transmissions.

  • 12ème Division de panzer-SS Hitlerjugend. Standartenführer Hugo Kraas.
    • - 12ème Régiment de panzers-SS.
      - 25ème et 26ème Régiments de panzergrenadiers-SS.
      - 12ème Bataillon de reconnaissance SS.
      - 12ème Régiment d'artillerie SS.
      - 12ème Bataillon d'artillerie antichars SS (PaK).
      - 560ème Bataillon antichars [lourd].
      - 12ème Bataillon d'artillerie AA SS (FlaK).
      - 12ème Bataillon du génie SS.

  • 12ème Division de volksgrenadiers. Général-Major Gerhard Engel.
    • - 27ème Régiment de fusiliers.
      - 12ème Bataillon de fusiliers.
      - 48ème et 89ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 12ème Régiments d'artillerie.
      - 12ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 12ème Bataillon du génie.
      - 12ème Bataillon de transmission.

  • 277ème Division de volksgrenadiers. Colonel Willhelm Viebig.
    • - 289ème, 990ème et 991ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 277ème Régiment d'artillerie.
      - 277ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 277ème Bataillon du génie.
      - 277ème Bataillon de transmissions.

  • Brigade Panzer 150 [Opération Griffon]. Obersturmbannführer Otto Skorzeny.
    • - Deux compagnies de panzers [chars et véhicules légers maquillés].
      - Deux compagnies de panzergrenadiers.
      - Deux compagnies d'artillerie antichars (PaK).
      - Un bataillon de mortiers [lourds] (deux batteries).
      - 600ème Bataillon de parachutistes SS [Kampfgruppe 200].
      - Une compagnie de lutte anti-partisans.

Le II Panzerkorps-SS, commandé par l'Obergruppenführer (2) Wilhelm Bittrich, comprend:

      - 502ème Bataillon de panzers-SS.
      - 502ème Bataillon d'artillerie [lourde] SS.
      - 502ème Bataillon d'observation [artillerie] SS.
      - 410ème Corps de volksartillerie.

  • 2ème Division de panzer-SS Das Reich. Brigadeführer Heinz Lammerding.
    • - 2ème Régiment de panzers-SS.
      - 3ème et 4ème Régiments de panzergrenadiers-SS.
      - 2ème Bataillon de reconnaissance SS.
      - 2ème Régiment d'artillerie SS.
      - 2ème Bataillon d'artillerie AA SS (FlaK).
      - 2ème Bataillon du génie SS.
      - 2ème Bataillon de transmissions SS.

  • 9ème Division de panzer-SS Hohenstofen. Oberführer Sylvester Stadler.
    • - 9ème Régiment de panzers-SS.
      - 19ème et 20ème Régiments de panzergrenadiers-SS.
      - 9ème Bataillon de reconnaissance SS.
      - 9ème Régiment d'artillerie SS.
      - 9ème Bataillon d'artillerie antichars SS (PaK).
      - 519ème Bataillon antichars [lourd] (PaK).
      - 9ème Bataillon d'artillerie AA SS (FlaK).
      - 9ème Bataillon du génie SS.
      - 9ème Bataillon de transmissions SS.

Le LXVII Korps d'infanterie du général Otto Hitzfeld:

  • 3ème Divisions de panzergrenadiers. Général-Major Walter Denkert.
    • - 103ème Bataillon de panzers.
      - 8ème et 29ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 103ème Bataillon de reconnaissance.
      - 3ème Régiment d'artillerie.
      - 3ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 3ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 3ème Bataillon du génie.
      - 3ème Bataillon de transmissions.

  • 246ème Division de volksgrenadiers. Colonel Peter Körte.
    • - 352ème, 404ème et 689ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 246ème Régiment d'artillerie.
      - 246ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 246ème Bataillon du génie.
      - 246ème Bataillon de transmissions.

  • 272ème Division de volksgrenadiers. Général-Major Georg Kosmalla.
    • - 980ème, 981ème et 982ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 272ème Régiment d'artillerie.
      - 272ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 272ème Bataillon du génie.
      - 272ème Bataillon de transmission.

  • 326ème Division de volksgrenadiers. Colonel Erwin Kaschner.
    • - 751ème, 752ème et 753ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 326ème Régiment d'artillerie.
      - 326ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 326ème Bataillon du génie.
      - 326ème Bataillon de transmissions.

Au centre du dispositif d'attaque, a pris place la 5ème Panzerarmee, commandée par un officier des Hussards, membre de l'aristocratie prussienne, le général Hasso-Eckard von Manteuffel. Ses forces sont organisées en deux corps blindés et deux corps d'infanterie. La 5ème Panzerarmee fait face aux 106ème et 28ème Division d'infanterie américaines.

      - 638ème, 1094ème et 1095ème Batteries d'artillerie [lourde].
      - 25ème et 975ème Batteries d'artillerie de forteresse.
      - 1099ème, 1119ème et 1121ème Batterie de mortiers [lourds].
      - 653ème Bataillons d'artillerie antichars (PaK).
      - 19ème Brigade d'artillerie AA (FlaK).
      - 207ème et 600ème Bataillon du génie.
      - 3ème Brigade Todt [génie paramilitaire].

LXVI Korps. Général Walter Lucht.

      - 16ème Brigade de Nebelwerfer [86ème et 87ème Régiments].
      - 244ème Brigade de canon d'assaut.
      - 460ème Bataillon d'artillerie [lourde].

  • 18ème Division de volksgrenadiers. Colonel Günther Hoffman-Schönborn.
    • - 293ème, 294ème et 295ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 1818ème Régiment d'artillerie.
      - 1818ème Bataillon d'artillerie antichars.
      - 1818ème Bataillon du génie.
      - 1818ème Bataillon de transmissions.

  • 62ème Division de volksgrenadiers. Colonel Friedrich Kittel.
    • - 164ème, 190ème et 193ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 162ème Régiment d'artillerie.
      - 162ème Bataillon d'artillerie antichars.
      - 162ème Bataillon du génie.
      - 162ème Bataillon de transmissions.

XLVII Panzerkorps. Général-Lieutenant Heinrich Freiherr von Lüttwiz.

      - 15ème Brigade de volkswerfer.
      - 182ème Régiment d'artillerie AA (FlaK).
      - 766ème Corps de volksartillerie.

  • 2ème Division panzer. Colonel Meinrad von Lauchert.
    • - 3ème Régiment de panzers.
      - 2ème et 304ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 2ème Bataillon de reconnaissance.
      - 74ème Régiment d'artillerie.
      - 38ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 273ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 38ème Bataillon du génie.
      - 38ème Bataillon de transmissions.

  • 9ème Division panzer. Général-Major Harold von Elverfeldt.
    • - 33ème Régiment de panzers.
      - 301ème Bataillons de panzers lourds [Tiger II].
      - 10ème et 11ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 9ème Bataillon de reconnaissance.
      - 102ème Régiment d'artillerie.
      - 50ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 287ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 86ème Bataillon du génie.
      - 81ème Bataillon de transmissions.

  • 130ème Division Panzerlehr. Général-Lieutenant Fritz Bayerlein.
    • - 130ème Régiment de panzers.
      - 901ème et 902ème Régiments de panzergrenadiers.
      - 130ème Bataillon de reconnaissance.
      - 130ème Régiment d'artillerie.
      - 130ème Régiment d'artillerie antichars (PaK).
      - 559ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 243ème Brigade de canons d'assaut.
      - 311ème Régiment d'artillerie AA (FlaK).
      - 130ème Bataillon du génie.

  • 26ème Division de volksgrenadiers. Colonel Heinz Kokott.
    • - 39ème Régiment de fusiliers.
      - 77ème et 78ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 26ème Bataillon de reconnaissance.
      - 26ème Régiment d'artillerie.
      - 26ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 26ème Bataillon du génie.
      - 26ème Bataillon de transmissions.

  • Führer Begleit Brigade. Colonel Otto-Ernst Remer.
    • - 102ème Bataillon de panzers.
      - 100ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 828ème Bataillon de grenadiers.
      - 120ème Bataillon de reconnaissance.
      - 120ème Régiment d'artillerie.
      - 120ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 673ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 120ème Bataillon du génie.

LVIII Panzerkorps. Général Walter Krüger.

      - 7ème Brigade de volkswerfer [84ème et 85ème Régiments].
      - 401ème Corps de volksartillerie.
      - 1er Régiment d'artillerie AA (FlaK).

  • 116ème Division panzer. General-Major Siegfried von Waldenburg.
    • - 16ème Régiment de panzers.
      - 60ème et 156ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 146ème Bataillon de reconnaissance.
      - 146ème Régiment d'artillerie.
      - 226ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 281ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 675ème Bataillon du génie.

  • 560ème Division de volksgrenadiers. Colonel Rudolf Langhaüser.
    • - 1128ème, 1129ème et 1130ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 1560ème Régiment d'artillerie.
      - 1560ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 1560ème Bataillon du génie.
      - 1560ème Bataillon de transmission.

XXXIX Korps [motorisé]. Général-Lieutenant Karl Decker.

  • 167ème Division de volksgrenadiers. Général-Lieutenant Hans-Kurt Hocker.
    • - 331ème, 339ème et 387ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 167ème Régiment d'artillerie.
      - 167ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 167ème Bataillon du génie.
      - 167ème Bataillon de transmissions.

Et enfin, la couverture du flanc sud de l'offensive allemande est assurée par la 7ème Armée allemande du général Erich Brandenberger, un officier de panzers. Celui-ci a répartit ses forces en trois Corps d'infanterie.

      - 1092ème, 1093ème, 1124ème et 1125ème Batteries d'artillerie [lourde].
      - 1029ème, 1039ème et 1122ème Batteries de mortiers [lourds].
      - 657ème et 668ème Bataillons d'artillerie [lourde] antichars (PaK).
      - 15ème Régiment d'artillerie AA (FlaK).
      - 501ème Bataillon d'artillerie antichars de forteresse.
      - 44ème Bataillon de mitrailleuses.
      - 47ème Bataillon du génie.
      - 1ère Brigade Todt.

Le LXXXVIII Korps, commandé par le général Smilo Freiherr von Lüttwitz, comprend:

  • 5ème Division de parachutistes. Colonel Ludwig Heilmann.
    • - 13ème, 14ème et 15ème Régiments de parachutistes.
      - 5ème Bataillon de reconnaissance.
      - 5ème Régiment d'artillerie.
      - 5ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 11ème Brigade de canons d'assaut.
      - 5ème Bataillon du génie.

  • 352ème Division de volksgrenadiers. Colonel Erich Otto Schmidt.
    • - 914ème, 915ème et 916ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 352ème Régiment d'artillerie.
      - 352ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 352ème Bataillon du génie.
      - 352ème Bataillon de transmissions.

  • 79ème Division de volksgrenadiers. Colonel Alois Weber.
    • - 208ème, 212ème et 226ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 179ème Régiment d'artillerie.
      - 179ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 179ème Bataillon du génie.
      - 179ème Bataillon de transmissions.

Le LXXX Korps, commandé par le général Franz Beyer, comprend:

  • 212ème Division de volksgrenadiers. General-Major Franz Sensfuss.
    • - 316ème, 320ème et 423ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 212ème Régiment d'artillerie.
      - 212ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 212ème Bataillon du génie.
      - 212ème Bataillon de transmissions.

  • 276ème Division de volksgrenadiers. General-Major Kurt Möhringi.
    • - 986ème, 987ème et 988ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 276ème Régiment d'artillerie.
      - 276ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 276ème Bataillon du génie.
      - 276ème Bataillon de transmissions.

  • 340ème Division de volksgrenadiers. Colonel Theodor Tolsdorff.
    • - 694ème, 695ème et 696ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 340ème Régiment d'artillerie.
      - 340ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 340ème Bataillon du génie.
      - 340ème Bataillon de transmissions.

Le LIII Korps, commandé par le général Edwin Graf von Rothkirch, comprend:

  • 9ème Division de volksgrenadiers. Colonel Werner Kolb.
    • - 36ème, 57ème et 116ème Régiments de volksgrenadiers.
      - 9ème Régiment d'artillerie.
      - 9ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 9ème Bataillon du génie.
      - 9ème Bataillon de transmissions.

  • 15ème Division de panzergrenadiers. Colonel Hans Joachim Deckert.
    • - 104ème et 115ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 115ème Bataillon de panzers.
      - 115ème Bataillon de reconnaissance.
      - 115ème Régiment d'artillerie.
      - 33ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 33ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 33ème Bataillon du génie.
      - 33ème Bataillon de transmissions.

  • Fuhrer Grenadiere Brigade. Colonel Hans-Joachim Kahler.
    • - 99ème Régiment de panzergrenadiers.
      - 101ème Bataillon de panzers.
      - 124ème Régiment d'artillerie.
      - 124ème Bataillon d'artillerie antichars (PaK).
      - 124ème Bataillon d'artillerie AA (FlaK).
      - 911ème Brigade de canons d'assaut.
      - 124ème Bataillon du génie.


Outre ces forces, le haut-commandement allemand OKW/OKH procède à de nombreux transferts de troupes et de matériel du front Est vers les Ardennes. En janvier 1945, les effectifs allemands en Belgique auront plus que doublées, passant de 240,000 à 500,000 hommes. Le 16 janvier 1945, quatre jours après le début de l'offensive d'hiver soviétique, la 6ème Panzerarmee-SS sera retirée du front des Ardennes et fera le chemin inverse.

Photo ci-dessous: transfert d'unités du front de l'Est destinées aux Ardennes.


(2) Correspondance de grades Waffen-SS et Wehrmacht.
  • Oberstgrupenführer: général d'armée SS (Generaloberst dans la Wehrmacht).
  • Gruppenführer: général de corps d'armée SS (Generalleutnant).
  • Brigadeführer: général de division SS (Generalmajor).
  • Oberführer: général de brigade SS (Oberst).
  • Standartenführer: colonel SS (Oberst).
  • Obersturmbannführer: lieutenant-colonel SS (Oberstleutnant).
  • Sturmbannführer: major SS (Major).
  • Hauptsturmführer: capitaine SS (Hauptmann).
  • Obersturmführer: lieutenant SS (Oberleutnant).
  • Untersturmführer: sous-lieutenant SS (Leutnant).
  • Sturmcharführer: adjudant SS (Stabsfeldwebel).
  • Stabsschartführer: premier sergent-major SS (Hauptfeldwebel).
  • Hauptscharführer: sergent-major SS (Oberfeldwebel).
  • Oberscharführer: sergent quartier-maître SS (Feldwebel).
  • Scharführer: premier-sergent SS (Unterfeldwebel).
  • Unterscharführer: sergent SS (Unteroffizier).
  • Rottenführer: caporal SS (Gefreiter ou Obergefreiter).
  • Sturmmann: soldat de première classe SS (Oberschütze).
  • SS-Mann: soldat SS (Schütze).


Ordre de bataille et disposition des forces américaines.

Ironie cruelle, le secteur ardennais est considéré par le haut commandement allié comme un "secteur calme". Le SHAEF y a envoyé des unités "au repos", des divisions décimées lors de la bataille d'Aix-La-Chapelle (99ème et 28ème DI) ou des unités novices sans expérience du combat, provenant directement des Etats-Unis (106ème DI). Les Américains ne s'attendent absolument pas à ce qui va leur tomber dessus. Le soir du 15 décembre 1944, l'ordre de bataille américain dans les Ardennes se présente de la manière suivante...



V Corps. Major-général (3) Leonard T. Gerow. QG Eupen.

  • 99ème Division d'infanterie Checkerboard. Major-général Walter E. Lauer.
    QG Butgenbach. Disposée de Monschau à Losheimergraben.
    • - 393ème, 394ème et 395ème Régiments d'infanterie.
      - 370ème, 371ème, 372ème et 924ème Bataillons d'artillerie de campagne.
      - 324ème Bataillon du génie de combat.
      - 801ème Bataillon de Tank-Destroyers (TD).
      - 535ème Bataillon d'artillerie AA.

  • 14ème Groupe de cavalerie. Colonel Mark Devine. QG Manderfeld.
    Disposé dans la "Trouée de Losheim", entre les massifs d'Elsenborn et de l'Eifel.


VIII Corps. Major-général Troy H. Middleton. QG Bastogne.

  • 106ème Division d'infanterie Golden Lions. Major-Général Alan W. Jones.
    QG Saint-Vith. Déployée dans le Schnee Eifel, entre la trouée de Losheim et Grosskampenberg.
    • - 422ème, 423ème et 424ème Régiments d'infanterie.
      - 589ème, 590ème, 591ème et 592ème Bataillons d'artillerie de campagne.
      - 81ème Bataillon du génie de combat.
      - 820ème Bataillon de Tank-Destroyers (TD).
      - 440ème, 563ème et 634ème Bataillons d'artillerie AA.

  • 28ème Division d'infanterie Keystone. Major-général (3) Norman D. Cota.
    QG Wiltz. Disposée le long de l'Our. De Lutzkempen jusqu'au confluent de la Sûre.
    • - 109ème, 110ème et 112ème Régiments d'infanterie.
      - 107ème, 108ème, 109ème et 229ème Bataillons d'artillerie de campagne.
      - 103ème Bataillon du génie de combat.
      - 707ème Bataillon de chars.
      - 602ème et 630ème Bataillons de Tank-Destroyers (TD).
      - 447ème Bataillon d'artillerie AA.

  • 4ème Division d'infanterie Ivy. Major-Général Raymond O. Barton.
    QG Consdorf. Disposée le long de la Sûre dans la région d'Echternach.
    • - 8ème, 12ème et 22ème Régiments d'infanterie.
      - 20ème, 29ème, 42ème et 44ème Bataillons d'artillerie de campagne.
      - 4ème Bataillon du génie de combat.
      - 70ème Bataillon de chars.
      - 802ème et 803ème Bataillons de Tank-Destroyers (TD).
      - 377ème Bataillon d'artillerie AA.

  • 9ème Division blindée Phantom. Major-général John W. Leonard.
    QG Bastogne. Articulée en trois Combats Commands (CCA, CCB et CCR).
    • - Combat Command "A" (CCA). A Dillingen, Beaufort, Savelborn et Waldbilling.
      - Combat Command "B" (CCB). A Saint-Vith et Malmédy.
      - Combat Command "R" (CCR). Sur la Skyline Drive ("Route des Crêtes").
      - 2ème, 14ème et 19ème Bataillons de chars.
      - 27ème, 52ème et 60ème Bataillons d'infanterie blindée.
      - 3ème, 16ème et 73ème Bataillons d'artillerie blindée.
      - 89ème Escadron de cavalerie de reconnaissance.
      - 131ème Bataillon de maintenance blindée.
      - 811ème Bataillon de Tank-Destroyer (TD).
      - 482ème Bataillon d'artillerie AA.


(3) Correspondance de grades US Army.
  • General of The Army (5 étoiles): commandant suprême allié (Eisenhower, McArthur).
  • General (4 étoiles): général d'armée ou de groupe d'armées.
  • Lieutenant-général (3 étoiles): général de corps d'armée.
  • Major-général (2 étoiles): général de division.
  • Brigadier-général (1 étoile): général de brigade.
  • Colonel.
  • Lieutenant-colonel.
  • Major.
  • Captain: capitaine.
  • Lieutenant.
  • Second Lieutenant: sous-lieutenant.
  • Regimental Sergeant-Major: adjudant.
  • Technical Sergeant [grade disparu en 1948]: sergent technicien/spécialiste.
  • Sergeant-Major: premier sergent-major.
  • Staff Sergeant: premier sergent.
  • Corporal: caporal.
  • Private First Class (PFC): soldat de première classe.
  • Private (PVT): soldat.


Série documentaire "Grandes Batailles de la Seconde Guerre mondiale"
(Henri de Turenne et Daniel Costelle) - Vidéo Youtube.


"Les Grandes Batailles" est une série d'émissions télévisées historiques de Daniel Costelle, Jean-Louis Guillaud et Henri de Turenne diffusée à la télévision française dans les années 1960 et 1970, qui décrit les principales batailles de la Seconde Guerre mondiale ainsi que le procès de Nuremberg. Les émissions donnent la parole aux officiers ayant participé à ces batailles ainsi qu'à des historiens. Ces interventions alternent avec des extraits de reportages. Les commentaires sont d'Henri de Turenne.

La campagne d'Allemagne 1945 - 1° Le dernier sursaut d'Hitler.













Article modifié le 25 mai 2015.


Sources principales:
Battle of the Bulge (Wikipedia.org)
• Charles B. MacDonald: Noel 1944: la Bataille d'Ardenne. Editions Luc Pire (2006). ISBN 2-87415-468/7.
Banques d'images de l'European Center of Military History (eucmh.com).

No comments: