Chronologie des interventions impérialistes de la Russie dans le monde (1801-2017)

Voici une chronologie non-exhaustive, de 1800 à aujourd'hui, des différentes interventions impérialistes de la Russie dans le monde, depuis l'invasion et l'occupation de la France napoléonienne. Une idéologie de colonisation, sous la direction des Tzars successifs, puis des Bolchéviques, selon laquelle la Sainte-Russie puis l'Union Soviétique, ont pour mission divine d'apporter la démocratie, le socialisme et la civilisation partout dans le monde, en Europe de l'Ouest, en Asie mineure, en Afrique, au Moyen-Orient, etc. Au début du 21ème siècle, le président Vladimir Poutine reprend le concept afin de justifier l'expansionnisme et l'interventionnisme impérialiste de la Russie hors de ses frontières quand ses intérêts nationalistes sont menacés, et pour s'emparer des ressources naturelles d'autres pays. Il déclare notamment en septembre 1999: "Les avions russes bombardent et bombarderont, partout dans le monde, uniquement les bases de terroristes occidentaux. Je les pourchasserais partout dans le monde. S'ils sont à l'aéroport de Paris Roissy CDG, ça sera à Paris Roissy. Cela veut dire, veuillez m'excuser, que si on les attrape dans les toilettes, on les butera dans les chiottes, finalement. C'est une question définitivement close."

Saint-Vladimir


Sainte Russie (1801-1922)
  • 15 septembre 1801. Couronnement de l'Empereur Alexandre Ier, Tzar de toute la Russie. Il succède à Catherine II la Grande.
  • 1804-1813. Guerre Russo-Perse. Un des nombreux conflits entre les empires russe et perse, qui commence par une dispute territoriale: la Géorgie. Celle-ci a été annexée par Fath Ali Shah Qajar en 1796. Le conflit prend fin en 1813 avec les Accords de Gulistan: la Russie prend le contrôle du Caucase, c'est-à-dire de la Géorgie, du Dagestan, de l'Azerbaidjan et d'une partie de l'Arménie.

  • 1804-1812. Guerres des Coalitions. Alexandre Ier s'implique puis se retire quatre fois des coalitions successives anti-napoléoniennes, pour finir en 1812 par devenir l'allié de Napoléon Bonaparte. En 1805, il se joint à la Grande-Bretagne dans la Guerre de la Troisième Coalition contre Bonaparte, mais après la défaite autrichienne d'Austerlitz, il change de camps et forme une alliance avec la France, lors du Traité de Tilsit (1807). Les deux alliés forment dès lors le Système Continental.
  • 1807-1812. Guerre navale Anglo-Russe. Période d'hostilité entre la Russie (soutenue par le Danemark et la Norvège) et la Grande-Bretagne (soutenue par la Suède) dans la Mer Baltique et la Mer de Barents. Le conflit se termine en juillet 1812, après l'invasion de la Russie par la Grande Armée.
  • 1806-1807. Guerre de la Quatrième Coalition, contre la Saxe, la Prusse et la Pologne. L'Empire français occupe et annexe la Pologne. Création du Duché de Varsovie. Alliance Franco-Russe et Traité de Tilsit (1807).
  • 1809. Alexandre Ier poursuit l'expansion de l'Empire russe. Il arrache la Finlande au Royaume de Suède et l'annexe.
  • 1810. Fin du Système Continental. Rupture de l'Alliance avec Napoléon Bonaparte, en raison des désaccords portant sur l'occupation française de la Pologne.
  • 1812. Alexandre Ier arrache la Bessarabie à l'Empire Ottoman et l'annexe.
  • 1812-1814. Appellation russe: Guerre Patriotique de 1812. Le 22 juin 1812, la Grande Armée napoléonienne, avec un effectif pléthorique de 680,000 hommes (dont 300,000 Français), franchit le Niemen et envahit la Russie. Napoléon Bonaparte avance rapidement dans l'immensité russe en livrant quelques engagement mineurs avec l'Armée impériale russe, commandée par Mikhail Kutuzov. Le 7 septembre, l'empereur français livre sa première bataille majeure à Borodino. Bonaparte gagne une victoire tactique, mais sur les 250,000 hommes engagés, il perd 70,000 tués, blessés et disparus. L'armée russe, bien qu'affaiblie, parvient à se dégager le jour suivant et à se retirer vers Moscou.



Union Soviétique (1922-1991)



Saint Vladimir Poutine (1991-?)



Article en cours de rédaction le 19 février 2017.


Stop Fake: les mensonges et la propagande de guerre de Poutine sur l'Ukraine

Le site de vérification des faits StopFake.org a été lancé le 2 mars 2014. Les initiateurs du Projet sont des enseignants, anciens diplômés ainsi que des étudiants de l'école de journalisme de l'Académie Mohyla et du programme "Futur digital du journalisme" destiné aux journalistes et rédacteurs. Nombre des personnes ayant rejoint le Projet, journalistes, rédacteurs, programmeurs et interprètes, sont préoccupées par l'avenir de l'Ukraine et de son peuple depuis l'occupation de la Crimée suivie des actions militaires dans le Donbass.



STOP Fake: Qui sommes nous?

Au début, le but principal du Projet StopFake.org était de vérifier et de réfuter les informations falsifiée liées à l'actualité, souvent diffusées par la propagande. Avec le temps le projet a évolué et a pris la forme d'un "hub" d'information qui analyse tous les aspects et toutes les manifestations de la propagande issue du Kremlin. Au-delà de l'influence de la propagande sur l'Ukraine, nous étudions les méthodes de son influence sur les autres pays et régions –de Syrie et Turquie jusqu'aux pays de l'Union Européenne et l'ex-Union Soviétique.

Notre équipe est en pleine croissance, nous avons récemment été rejoint par des professionnels des médias chargés de la vérification, l'édition, la traduction et la diffusion de l'information en cinq langues: russe, anglais, espagnol, roumain et bulgare. Ainsi qu'en français, italien et néerlandais depuis la rentrée 2016. Notre contenu est disponible sur notre site internet mais il est également diffusé toutes les semaines sur la chaîne de télévision ukrainienne Ukraine Today. Retrouvez-y nos podcasts et nos programmes radiophoniques et suivez nous sur les réseaux sociaux pour communiquer avec nous.


Nous attirons votre attention sur le fait que le Projet StopFake.org n'est pas associé et ne reçoit aucune aide financière de la part des institutions gouvernementales ukrainiennes. Nous sommes une association de journalistes avec pour objectifs principaux de vérifier l'information, d'améliorer le système médiatique et de lutter pour une distinction claire entre le journalisme des faits et la propagande. Pour mener notre travail à bien, nous mettons à jour les "fake" isolés, nous avons aussi créé des archives de la propagande, nous analysons l'information, nous conduisons des entraînements de vérification de l'information pour les professionnels intéressés et nous participons régulièrement à des conférences et séminaires.

A la naissance du projet, nous fonctionnions sur la base du volontariat, puis nous avons continué nos activités grâce au "crowdfounding", dons de nos lecteurs. En 2015 une aide financière a été attribuée par le Fond International "Renaissance", "Fondation nationale pour la démocratie", du Ministère des affaires étrangères Tchèque, de l'Ambassade du Royaume-Uni en Ukraine et du Sigrid Rausing Trust. Les membres de l'équipe Stopfake: Artem Babak, Anna Chornous, Yevhen Fedchenko, Vadim Geshel, Margo Gontar, Ruslan Deynychenko, Sonya Dymytriva-Martynyuk, Anastasiya Iskrytska, Maria Kovalchuk, Oleh Leshko, Alina Mosendz, Alexandra Novitchkova, Taras Nazaruk, Iurii Panin, Oksana Pinsker, Mykhailo Purish, Alina Sugonuako, Artem Vitkovskyi, Olga Yurkova (à l’initiative du projet) et Kira Zalitok, ainsi que les traducteurs et nos nombreux "lecteurs-démystificateurs" de "fake".

L'équipe du projet remercie les collègues qui ont participé à la création et au développement du Projet lors des différentes étapes: Guy Archer, Denys Avramenko, Ekaterina Venzhyk, Igor Voronov, Diana Dutsyk, Kseniya Karpenko, Mykhailo Koltsov, Nikita Kukluevskyi, Liudmila Kushnir, Jan Lepetun, Tetiana Matychak, Dariya Mykhailiv, Nina Mischenko, Lisa Morfett, Oleg Shankovsky, Helga Starova et Olga Churina.


Présentation du site STOP Fake en anglais.

1° StopFake.org: Home page.


"StopFake.org (English)"


2° Russia's top 100 lies about Ukraine.

Les rédacteurs de StopFake.org regroupent et analysent ici le Top 100 des mensonges de la propagande russe contre l'Ukraine...

"Russia's propaganda machine shows no signs of slowing down. To the contrary, it seems to have reached a new hysterical level of blatant disinformation, since Russian and pro-Russian terrorists in Ukraine are rapidly losing ground.

"To attract reluctant "volunteers" into the trap of a misguided war machine, Russia wages twisted information war through its mainstream media, useful fools in the West and a legion of paid trolls. Russian disinformation locomotive twists the facts and invents entirely false stories, accompanied by deceptive imagery. When exposed, it attacks the debunkers, questioning their motives.

"Russia's mainstream media doesn't operate according to the journalistic standards of the civilized world. It often uses social media as their sole sources for breaking news stories. Most of the time, Russian publications fail to retract falsified or entirely made up stories, even after they have been thoroughly debunked. Kremlin trolls operate the same way, intentionally spreading falsehoods to infect public opinion, propagate war-mongering and hatred. It’s important to recognize the information war in all of its ugly manifestations."

"You can review previous installments of the series of articles exposing these falsehoods by visiting the following links:


"Russia's top lies about Ukraine. Part 1"

"Russia's top lies about Ukraine. Part 2"

"Russia's top lies about Ukraine. Part 3"

"Russia's top lies about Ukraine. Part 4"

"Here is a collection of 20 additional fabrications and intentional misrepresentations." (81-100)


Présentation du site STOP Fake en français.

"StopFake.org (Français)"

Depuis le début de l'année 2016, un portail de StopFake.org est également disponible en français...


1° Exemple à la "Une": la dernière actualité.

Fake: Kerry a loué les efforts de la Russie pour la réussite du cessez-le feu en Syrie (4 mai 2016).

L'agence de presse russe RT a publié un article affirmant que le secrétaire d'Etat américain John Kerry a salué les efforts de la Russie ayant permis la réussite du cessez-le feu en Syrie...

"Mensonge: Kerry loue les efforts de la Russie pour la réussite du cessez-le-feu en Syrie."


Article rédigé le 12 mai 2016.


Sources principales:
StopFake.org (Français)
StopFake.org (English)