1er septembre - 6 octobre 1939 - Fall Weiss (Plan Blanc): invasion de la Pologne | Début de la Seconde Guerre Mondiale

L'invasion de la Pologne par la Wehrmacht, connue en Pologne sous le nom de "Campagne de septembre" (Kampania wrześniowa) ou de "Guerre défensive de 1939" (Wojna obronna 1939 roku), et en Allemagne sous le nom de "Campagne de Pologne" (Polenfeldzug) ou Planc Blanc (Fall Weiss), marque le début de la Deuxième Guerre mondiale. L'offensive terrestre allemande commence le 1er septembre 1939, une semaine après la signature du pacte Molotov-Ribbentrop entre l'Allemagne nazie et l'Union Soviétique. Les Soviétiques, de leur côté, attaquent la Pologne le 17 septembre. La campagne s'acheve le 6 octobre par la division et l'annexion de l'ensemble de la Pologne par l'Allemagne et l'Union Soviétique, aux termes du Traité frontalier germano-soviétique.

Les Allemands envahissent la Pologne par le nord, le sud et l'ouest le jour suivant l'"Incident de Gleiwitz". Au fur et à mesure de l'avance de la Wehrmacht, les forces polonaises se retirent de leurs positions avancées, près de la frontière germano-polonaise, vers des lignes de défense plus solides à l'intérieur du pays. Après la défaite polonaise lors de la bataille de la Bzura, à la mi-septembre, les Allemands obtiennent un avantage incontesté. Les forces polonaises se retirent alors au sud-est où elles se préparent à une longue défense de la tête de pont roumaine et attendent les secours promis par la France et le Royaume-Uni. Bien que ces deux pays aient conclu un pacte avec la Pologne et aient déclaré la guerre à l'Allemagne le 3 septembre, leur aide à la Pologne est finalement très limitée et symbolique.

Le 17 septembre 1939, l'Armée Rouge envahit l'Est de la Pologne, territoire tombé dans la "sphère d'influence" soviétique selon le Protocole secret du Pacte Germano-Soviétique, ce qui rend le plan de défense polonais obsolète. Face à un second front, le gouvernement polonais conclut que la défense de la tête de pont roumaine ne peut plus être assurée et ordonne une évacuation d'urgence des troupes vers la Roumanie neutre. Le 6 octobre, après la défaite de la Pologne à la bataille de Kock, les forces allemandes et soviétiques prennent pleinement le contrôle de la Pologne. Le succès de l'invasion marque la fin de la deuxième République polonaise, bien que la Pologne n'aie jamais capitulé officiellement.

Carte ci-dessous: partage de la Pologne et des Pays-Baltes, suivant le Protocole secret du Pacte Germano-Soviétique du 23 août 1939.

Le 8 octobre 1939, après une brève période d'administration militaire, l'Allemagne annexe directement la Pologne occidentale et l'ancienne ville libre de Dantzig, et place les territoires conquis sous l'administration d'un "Gouvernement Général" nouvellement établi, dirigé par Hans Franck. L'Union Soviétique, de son côté, incorpore ses nouveaux territoires dans ses Républiques de Biélorussie et d'Ukraine, et lance immédiatement une campagne de soviétisation. Dès les jours suivant la fin de l'invasion, un collectif d'organisations de résistance clandestine nait sur le territoire de l'ancien Etat. Bon nombre de soldats polonais qui ont réussi à fuir leur pays par la Hongrie rejoignent la France ou l'Angleterre, et constituent une force armée loyale au gouvernement polonais en exil, à Londres.


Sources principales:


Article en cours de rédaction le 1er septembre 2019.

No comments: